Prédiffusion

C'est pas parce que c'est pas encore arrivé qu'il ne faut pas en parler

Mashall

Prédiffusé le 28 septembre 2011, diffusion prévue : 12 mars 2024

Lettre ouverte

Il semble que ce soit de plus en plus fréquent. Plus que jamais des jeunes choisissent de ne pas être présent sur les réseaux sociaux ainsi que sur les autres sites de partage. Mon fils de 16 ans fait partie du lot et je trouve cela extrêmement difficile à vivre. J’ai vérifié autour de mois et il semble que la tendance se confirme… Quel malheur! Vous, qu’avez-vous fait pour raccrocher vos jeunes dans les réseaux sociaux?

De mon côté j’ai beau essayer les arguments traditionnels du type « Ce sera difficile de te trouver un travail » ou encore, « Pense aussi aux autres »… Rien n’y fait. Junior refuse obstinément de s’ouvrir un compte Facebook, d’y mettre à jour son statut et y partager sa géolocalisation et ses photos. Que d’égoïsme de sa part! Alors que la majorité des êtres humains vivent en réseau et partagent leurs connaissances par l’entremise des applications sociales, fiston me répond non sans défi  » Toi, tu fais juste alimenter le système, tu fais comme tout le monde et tu donnes des informations à une machine »
Elle est bonne celle-là ! que d’insolence.

Ma vie est devenue un enfer

Vous essayerez vous d’inscrire votre rejeton dans des activités sans un compte de média social ou 4d. C’est presque impossible! Même les écoles s’y prennent de cette façon pour communiquer avec leurs élèves. Je ne vous parle pas de la pression que me foutent ses professeurs pour que je le force à avoir un profil digne de se nom. Même sa grand-mère s’en plaint! Il manque la moitié de ses obligations à cause de sont manque de connectivité. Je dois littéralement tous lui rappeler au jour le jour et j’ai dû devenir fan de nombreux services à sa place pour éviter son renvoi.

Il semble que ce soit le retour en force du courriel chez les jeunes qui accentue cette pénible tendance. Ce média qu’on a toujours trouvé vieillot fait leur bonheur! Incroyable, mais vrais. Mon jeune et sa bande s’en échangent une dizaine par soirée et bien sur, impossible d’y jeter un coup deuil. S.V.P donnez moi vos trucs !

Simone,

Une mère qui a besoin d’aide

Comments are closed.