Prédiffusion

C'est pas parce que c'est pas encore arrivé qu'il ne faut pas en parler

avril 20th, 2011




Article prédiffusé le 20 avril 2011, diffusion prévue pour le 10 mai 2018




La question demeure ouverte! Après qu’internet eu atteint un statut de média fin 1990 début 2000, bien des gens pensaient que sa domination allait durer longtemps, un peu à l’image de la télé dont le règne dura près de 50 ans. Quelle ne fut pas la surprise de voir Facebook déloger le Web dans son statut de nouveau média. Personne n’y croyait au début, car Facebook était un site Web. À ce jour, l’idée est plutôt comique, car le réseau social a pris une expansion qui va au-delà du Web. Sa fréquentation serait déjà plus grande que tous les sites réunis.

Puis vient les médias 4d, une superposition infinie de couches par dessus le monde réel. Au début, les gens appelaient cela de la réalité augmentée. Maintenant, force est de constater qu’avec des compagnies multimilliardaires comme Point4d ou SupraStreet, l’addition d’information en couche dans les rues et nos espaces publics constitue bel et bien un nouveau média, une façon de communiquer qui n’avait jamais été pensée jusque-là.

Alors, quel est le prochain média? Les métamots, la précognition ou la simulation de paradigme?

avril 8th, 2011





Article prédiffusé le 8 avril 2011, diffusion prévue le 19 février 2022 par Alexia Helms




C’est arrivé à plusieurs grandes compagnies à travers l’histoire du capitalisme américain (ATT, Google ou Standard Oil) et ça arrive encore en 2022. Aujourd’hui après des années de procès la compagnie de média social est cassée en justice par le gouvernement américain. Alors que plusieurs avaient prédit cette action depuis longtemps, peu de gens y croyaient vraiment à cause du grand pouvoir politique que le réseau s’est forgé avec le temps.

Le jugement de la cour est implacable : jamais un média n’a été aussi centralisé dans l’histoire mondiale. Facebook en soi est un média au même titre que le télégraphe, les journaux ou internet, or, jamais un média, au sens large, n’a été propriété d’une seule compagnie! C’est comme s’il n’y avait qu’une seule compagnie pour envoyer des courriels ou un seul diffuseur radiophonique…dans le monde… Cela semble impensable, mais c’est exactement ce que Facebook est: pour envoyer un message à un de ses membres, il faut absolument l’être aussi! C’est comme si vous deviez absolument avoir un compte de courriel Gmail pour envoyer un courriel à un utilisateur Gmail! ou que la même corporation de téléphone gérait tous les appels du monde… Facebook est un média à lui seul et sa croissance au-delà des deux milliards de membres le place au même rang que l’internet ou la radio. Plusieurs pays avaient appelé le gouvernement américain à réagir il y a bien longtemps, mais le pays de l’oncle Sam semblait attendre une preuve plus marquante du pouvoir exagéré de Facebook.

La preuve est arrivée par où on ne s’y attendait pas et encore, toujours à l’image de ce pays de pionnier c’est une simple plainte d’un usager de 14 ans relayée par son père qui a tous changé. Jeremy (non fictif) ne pouvait plus communiquer avec son réseau d’amis suite à une exclusion par la compagnie. Toujours aussi à cheval sur ses règlements d’utilisation, la firme avait banni le jeune homme suite à un message mal interprété. Rien n’a faire, la corporation restait de glace devant les demandes de l’adolescent de rouvrir son compte. Le verdict est final et sans appel, le comte restera fermé.

Inutile de dire à quel point ne pas avoir de compte Facebook est pénalisant pour un jeune d’école secondaire en 2022. Même les institutions scolaires se servent du média social pour des devoirs ou des activités. Plusieurs collèges ont des guichets d’inscription uniquement sur Facebook. Le petit Jérémy s’est vu simplement exclu de la vie sociale virtuelle de son école. La cour a comparé le geste du réseau à une exclusion sociale pur et simple. Alors que le gouvernement n’a pas le droit d’empêcher un individu de servir d’un média en particulier (même les prisonniers peuvent se servir d’internet ) sauf à de très très rares exceptions comme avec les hackers, Facebook se retrouve seul juge, dans une situation arbitraire voir totalitaire que les états n’appliquent que très rarement.

C’est ce cas ajouté au caractère fermé du média qui a poussé la justice à sévir. On se rappellera du jugement semblable avec Apple qui obligeait le grand constructeur à se départir de la gestion de son magasin en ligne pour téléphone. Pareillement avec Google. Le juge très âgé a rappelé les débuts de la micro-informatique: même si Microsof avait une attitude déloyale avec ses concurrents, il était tout de même possible, pour n’importe quel développeur, de faire un logiciel destiné à sa plateforme, et ce, sans le consentement de la firme.

Devant les refus répétés du réseau social à s’ouvrir aux réseaux extérieurs, le juge Gretmitch a été clair: le réseau devra ouvrir les vannes et sera scindé. La compagnie à un ans pour se plier aux exigences du département et pour se départir de ses branches de services publicitaires et de rendre publique une interface utilisateur implémentable par d’autres réseaux pour permettre à leur membre d’échanger via d’autres clients. Sa régie devra être ouverte en gestion concurrente. Enfin, la firme ne pourra plus fermer des comptes d’utilisateur sans demande de la part de la justice. Comme sur le Web, a dit le juge, c’est la justice qui peut faire fermer un site pour diffamation, c’est la justice qui punit l’auteur d’un message raciste, c’est pour cette raison qu’il existe des textes de loi! Facebook n’a pas à se substituer à l’État!

Voilà maintenant que Jérémy est le premier utilisateur Facebook à réintégrer un réseau sur ordonnance de la cour !

avril 1st, 2011

Il sont l’inverse de l’entropie et sont commandé à véhiculé des symboles de plus en plus complexes.