Prédiffusion

C'est pas parce que c'est pas encore arrivé qu'il ne faut pas en parler

mai 27th, 2010




Diffusion prévue, quelque part autour de 2027, par Alexia Helms



C’est arrivée hier pour la deuxième fois en une semaine : le panneau de publicité principal de Times Square a été squatté par Aria, l’animat (intelligence artificielle), figure bien sympathique, de la compagnie CMETA.
Vers 21 h hier, les nombreux touristes de la célèbre place ont put voir une Aria silencieuse affichant un visage triste, le regard rivé vers la ligne d’horizon. Alors que la première apparition avait durée deux heures, celle-ci, plus courte n’a durée qu’une demi-heure.

Plusieurs ont vue dans cette parade un coup dépublicitaire de la CMETA (La compagnie des MétaMot) ou alors un coup de piraterie informatique fort habile. Mais voilà que la principale intéressée nie tout. La maison mère a fait parvenir des excuses officielles et assure qu’il n’y avait rien d’intentionnel dans ce geste étrange. Aria est autonome nous assure t-ils seulement elle est habituellement confinée aux demandes d’utilisateurs. Autre fait troublant : les utilisateurs du système EvSI on put constater une panne totale du réseau qui s’avéra a fortiori en lien avec la rêverie de l’animat. Des rumeurs font état d’une monopolisation totale des ressources de calcul d’EvSi par Aria. Un geste non fondé assure CMETA, puisqu’à priori ces deux systèmes sont indépendants.

Évidement, la principale intéressée reste évasive sur ses agissements même si l’ICANN menace l’I.A. de représailles. Aria s’est contentée de répondre à qui veux bien l’entendre que tout le monde à le droit de décrocher. En fait plusieurs pensent qu’il y aurait un lien entre ce regard sombre d’Aria et les violences survenues cette semaine en Chine dans ce qui ressemble de plus en plus à une révolution.

Le Ministère des ressources intérieures de son coté est extrêmement inquiété de cette affaire. Rappelons qu’une panne d’une minute de l’EvSi a des conséquences économiques de l’ordre de 100 millions de dollars. Imaginez une demi-heure. Bien que rien ne soit confirmé, une enquête sera probablement ouverte auprès de la compagnie des MétaMots.