Prédiffusion

C'est pas parce que c'est pas encore arrivé qu'il ne faut pas en parler

mai 20th, 2010




Diffusion prévue pour le 20 mai 2016



C’est hier qu’est survenu le premier incident déplorable concernant les zolotect sur téléphones intelligents. Rappelons que cette technologie très populaire chez les 10-12 ans permet de pointer son téléphone vers une foule et d’y apercevoir dans l’image augmentée du téléphone (comme un calque) les badges et autres artéfacts de mondes virtuels qu’un enfant possède via ses avatars. Or il semble que cette populaire technologie ait été la cible des hackers de mauvais goût puisque qu’hier, tous les jeunes d’utilisateurs pouvaient voir des images morbides et violentes sur la version augmentée de leurs amis. Des haches enfoncées dans le crâne avec du sang qui gicle ou des lances transperçant le ventre en faisant sortir les intestins. Voilà le genre d’images que des jeunes enfants voyaient dans toutes les cours d’écoles du pays.

Ironiquement, c’est dans les écoles privés que ces gadgets sont le plus en vogue ce qui a passablement troublé les surveillants, premiers témoins de ce bugg plutôt troublant.

Chez ZoloYou, producteur du célèbre logiciel, on s’explique mal cette intrusion dans les informations d’utilisateurs. Aussitôt au courant, la compagnie à fermé les connections, stoppant ainsi le carnage virtuel et les frousses bien réelles.

Cela relancera peu-être le débat sur la place de la réalité augmentée dans nos écoles, un sujet chaud que la ministre de l’éducation n’a pas voulu commenter.